Une course électrisante

20 03 2007

Toute course se doit d’opposer des véhicules de même calibre pouvant ainsi rivaliser. Des karts aux formules en passant par l’Echo ou la Beetle Cup, le plaisir est toujours au rendez-vous car la lutte est chaude. Tous les sports sont commandités et la course automobile ne fait pas exception; les voitures gagnantes ont un grand pouvoir sur les spectateurs qui achètent ou idolâtrent ce qui est symbole de réussite.

Imaginons donc une course, tout ce qu’il y a de plus traditionnelle, avec des voitures identiques ou l’esprit de compétition serait présent comme ailleurs, mais mettant en vedette une série de petits bolides électriques. S’il est en effet possible pour Hydro-Québec d’adapter cette technologie sur des Renault dans un rôle utilitaire, et qu’il soit tout de même possible de faire un show de boucane, imaginez ces moteurs électriques sur de petites monoplaces.

Si le Canada est en mesure d’afficher son logo sur le circuit Gilles Villeneuve au moment du grand prix, pourquoi pas sur des voitures vertes? En effet une série de la sorte ferait parler et ce serait probablement le plus grand coup de publicité jamais fait pour promouvoir ce type de véhicule. La demande pour des automobiles électriques ne ferait qu’augmenter, la production de modèles de grande série s’en suivrait et l’image de voiture plate et sans saveur que dégage le char électrique serait mise à l’écart une bonne fois pour toute.

Ce n’est pas tout le monde qui coure les conventions et les salons à l’affut de nouveautés dans le domaine de la voiture électrique. De plus, les quelques kiosques présents sont souvent ennuyants malgré tout le bon contenu qu’il s’y trouve. Une course nouveau genre pour un public de tous âges, sans le bruit et les odeurs typiques des compétitions habituelles, voilà qui ferait avancer la cause…sans gommer le plaisir.

Dan Charette

Publicités

Actions

Information

2 responses

21 03 2007
Franck B.

L’idée est pas mauvaise.

Mais je crois que ce genre de course ne saurait pas captiver l’interêt du spectateur bien longtemps. Avec ces bolides atteignants des vitesses de pointe de 85km/h et stoppant au puits seulement 4 heures pour recharger la batterie, changer les pneus, laver le capot,passer l’aspirateur saluer la foule et signer quelques autographes.

Whoa! Enlevant.

21 03 2007
dancharette

Dans le domaine des courses automobiles, ils ont toujoours accès à des technologies de pointe auquelles nous, grand public, n’avons pas accès. Il est réalisable selon moi de faire une monoplace électrique ultra-légère pouvant atteindre au minimum 200km/h et qui effectuerait tout simplement un changement de batterie plutôt qu’une recharge aux puits de revitaillement. Un bloc batterie concu pour être remplacé en quelques minutes voir quelques secondes par un treuil ou un robot. Avec de l’argent tout est possible et les écuries en sont capables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :