Le trio en mauvaise posture

17 02 2008

Autrefois les trois grands, rien ne va plus pour General Motors, Ford et plus particulièrement Chrysler. On peut attribuer ces piètres performances à bien des facteurs mais il est certain que l’élément déclencheur fût la piètre qualité des véhicules à une certaine époque.

On a en général corrigé le tir mais comme le veut le dicton, la confiance est difficile à gagner et bien facile à perdre. Laissons donc derrière le passé et voyons ce qui se prépare. Comme observateur de la scène automobile depuis plusieurs années et pour avoir lu à peu près tout ce qui fût publié sur le sujet, je ne donne pas cher d’au moins 2 des 3 compagnies américaines restantes.

GM est bien sur celui qui a le plus de chance de s’en sortir bien que les efforts se doivent d’être constants, pas question ici de s’asseoir sur ses lauriers après seulement quelques bons coups. La division Saturn connaît une belle remontée, elle qui se dirigeait tout droit vers le gouffre il n’y a pas si longtemps. Les hybrides ont la cote mais exigent parfois des déboursés énormes. Offrir des véhicules dotés de cette technologie à un coût accessible à la classe moyenne n’est qu’une des bonnes idées qui a germé de chez le Général dernièrement. Reste maintenant à s’assurer que la fiabilité de tout ces beaux modèles sera au rendez-vous après quelques années d’utilisation et la valeur de revente pourrait tranquillement remontée ce qui cesserait de décourager, avec raison, autant d’acheteurs de véhicules neufs.

Chez Ford, tout ne tourne pas rond. Pourtant ce ne sont pas les moyens qui manquent puisque les mécaniques utilisées sont généralement efficaces et fiables, le problème serait plutôt du côté des contenants que du contenu. Si on voit encore des concessions arborant l’ovale bleu aujourd’hui, c’est probablement dû aux camionnettes de série F. Ces dernières sont les meneuses de la catégorie depuis 40 ans engrangeant la majeure partie des profits de l’entreprise. Du côté des VUS ça passe encore mais pour le particulier, à la recherche d’une voiture, il se fait mieux à peu près n’importe où ailleurs. Il y a certes la Mustang qui jouit d’une belle popularité mais elle s’adresse à un public bien précis. Tout repose finalement sur les berlines compacte Focus, intermédiaire Fusion et grand format Taurus. Dans le premier cas, la solution est simple, cessez gens de Ford de rafraîchir cette plate-forme et importer au plus vite la version européenne qui partage ses gênes avec la Mazda 3. Pour la Fusion, c’est bien mais rappelons que dérivée de la Mazda 6 qui fait peau neuve cet été, elle se doit de faire de même sous peu pour rester dans la course. Tant qu’aux Taurus ou Five Hundred, peu importe, l’acheteur de ce type de véhicule optera avec raison pour une Chrysler 300 ou Dodge Charger. L’architecture à propulsion revient à la mode et Ford se doit de réagir. Le concept Interceptor est peut-être un pas dans la bonne direction. Espérons que la nouvelle sous-compacte Fiesta arrive chez nous avant qu’il ne soit trop tard.

Chrysler semble sur le respirateur artificiel depuis quelques temps. La semaine dernière on apprenait que 4 de ses usines aux États-unis fermaient temporairement leurs portes. Si le point de non-retour n’est pas atteint, il faudra mettre les bouchées doubles, ce à quoi cette compagnie semble habituée, elle qui a passé à un cheveu de la faillite plus d’une fois par le passé. La force de Chrysler est sans contredit au niveau du design, resterait maintenant à faire du ménage dans l’éventail de modèles puisque plusieurs semblent se piler sur les jantes tandis qu’aucune sous-compacte n’est offerte. Une alliance, comme celle avec Mitsubishi qui avait donné naissance aux Dodge Colt est peut-être la solution. Il suffirait ensuite de passer la petite voiture au bistouri pour lui donner un look accrocheur et dieu sait que Chrysler en est capable. Il serait bien aussi de mettre quelques efforts du côté des chaînes de production où les assembleurs ne semblent pas motivés outre mesure. Il est de bon aloi d’avoir des composantes joliment tournées mais si elles sont assemblées à la hâte c’est peine perdue. Le choix de certains plastiques dans des véhicules comme les Caliber, Patriot et Compass sont tout simplement d’une autre époque et donnent des frissons au toucher; pour le coup de foudre on repassera. Mais Chrysler prépare peut-être un grand coup qui créera un engorgement dans ses salles de montre, vous vous souvenez l’Autobeaucoup…

Publicités

Actions

Information

One response

17 02 2008
Louis-Max

Étant un grand admirateur de ce fameux trio, en particulier GM, je dois tout de même avouer que tu as raison. C’est dommage, surtout quand on pense que ce même trio dominait le monde automobile auparavant. On pourrait dire que c’était leurs années de jeunesse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :