QUAND LA CRÉTINERIE PREND LES COMMANDES

25 11 2009

Je ne vous apprendrai rien ici : certains usagés de la route n’ont pas même le quotient intellectuel d’un bâtonnet à café. Sans généraliser, on remarque que certains type de conducteurs sont plus sujets à commettre des actes dénués d’activité neurologique. Voyons de plus près ceux dont il faut se méfier.

On compte notamment certains jeunes hommes écervelés et des jeunes femmes insécures, mais je ne leur en tient pas rigueur : ils sont en apprentissage et comme j’ai écris récemment, ce qu’on leur a enseigné dans les cours de conduite n’est pas une garantie de compétence. Par contre, ceux pour qui je n’ai aucune sympathie sont ceux qui malgré plusieurs années de conduite, n’ont toujours pas compris l’utilité d’un clignotant par exemple. Comble du malheur, ces gens sont souvent les mêmes qui tournent en double sans même regarder s’ils coupent quelqu’un qui arrive sur l’artère parallèlement à eux. Plutôt que d’apprendre à conduire, j’ai remarqué que ces pauvres individus adoptent plutôt la solution facile, soit conduire un gros véhicule afin que les autres leur cèdent le passage.

Ce matin, au volant d’une diminutive Audi TT, j’ai été victime d’un des derniers spécimens d’homme de Cro-Magnon ayant survécu à l’ère moderne. Il se véhiculait au moyen d’une camionnette Ford F-150 et a soudainement vu en ma voiture une proie de choix pour faire démonstration de la virilité artificielle que seul son camion peut lui procurer. À trois reprises il a accéléré, pied au plancher, comme le lui dictait son unique cellule, pour ensuite freiner dans un crissement de pneus juste avant d’entrer en contact avec mon pare-chocs arrière. Lorsque la voie à ma gauche s’est libérée, il en a profité pour venir à ma hauteur et tenter de me plaquer, rien de moins. Malheureusement pour ce conducteur de  »Big Foot » en manque de sensations, la cible était beaucoup trop agile et l’a évité sans problème.

Bien fait pour lui qu’il ait terminé sa course en biais de la route sous le regard moqueur des passants, mais s’il aurait réussit à causer un accident? Il est de notre devoir de citoyen de prendre le numéro de plaque du véhicule en question lorsque nous sommes témoins d’un événement de la sorte. Votre poste de police municipal pourra intervenir auprès de l’individu écervelé. Parfois ces personnes se croyant au-dessus de tout poussent même l’audace à rouler sans permis… la saisie de leur véhicule serait alors une bonne nouvelle pour tout le monde.

Daniel Charette

Publicités

Actions

Information

One response

26 11 2009
michèle

génial,
tu as parfaitement raison,
c’est pas parce que l’on est petit que l’on doit avoir peur des gros monstres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :