DONNEZ-VOUS L’EXEMPLE?

19 06 2012

 

Aussi loin que je me souvienne, il était courant d’entendre dire combien les jeunes étaient dangereux au volant. Tout comme attendre quelqu’un avec « une brique et un fanal », l’environnement a changé mais l’expression a subsisté.

Il faut mettre une chose au clair : des écervelés, il y en aura toujours et dans tous les groupes d’âge. Une fois cette distinction faite, je crois que les jeunes d’aujourd’hui ont tout ce qu’il faut pour devenir de meilleurs conducteurs que ceux d’il y a vingt ans. Pour avoir enseigné la conduite auprès de cette nouvelle génération de conducteurs, j’ai constaté que leur rapport avec l’automobile est bien différent. Une voiture idéale aux yeux de la plupart d’entre eux serait économique, jolie, compacte, sécuritaire et équipée des dernières options de lecture de musique numérique et de connectivité sans fil. De la puissance? Bah, un minimum seulement… la consommation d’essence doit demeurer minimale.

Conscients des risques reliés à la conduite, une quelconque manœuvre qualifiée de dangereuse ayant été commise par un jeune automobiliste est plus souvent due à un manque d’expérience de la route qu’à un comportement téméraire. En fait, ce sont les moins jeunes qui pointent les jeunes du doigt qui sont parfois à l’origine du problème. On apprend aux nouveaux conducteurs l’importance d’indiquer son intention en clignotant : j’ai d’ailleurs conditionnés les plus récalcitrants jusqu’à ce qu’il leur soit inconcevable de tourner le volant sans que le clignotant ne soit activé. Une fois qu’ils ont compris l’importance de ce geste, ils sont prêts à prendre la route, où malheureusement, le clignotant est aussi en vogue que les robes à crinoline. Inconscient du danger qui les guette, ils circulent sans crainte autour de véhicules qui s’apprêtent à changer de voie ou à tourner à tout moment, sans l’avoir indiqué.

Je m’adresse à vous les conducteurs « expérimentés » : les nouveaux usagers de la route n’ont peut-être pas les mêmes réflexes que vous. Si l’un d’eux vous engloutit le pare-chocs arrière après que vous ayez freiné de 70 à 20 km/h sur un boulevard afin de tourner sur une rue perpendiculaire et que vous n’aviez pas mis préalablement votre clignotant en fonction, c’est vous qui devrait être blâmé. Après plusieurs années sur la route, on fini par anticiper ce type de manœuvre et voilà l’erreur. On ne devrait jamais avoir à jouer aux devinettes. Alors oui, les jeunes sont plus souvent impliqués dans des accidents : mais on ne fait rien pour les aider.

J’ai parfois l’impression d’être seul à lutter pour la vraie sécurité routière, Les policiers sont trop occupés à vérifier la vitesse de véhicules qui circulent en ligne droite sur un boulevard pour remarquer ceux qui tournent en double ou sans clignotant ou même les deux en même temps! Avant de crier ou faire un doigt d’honneur à une jeune automobiliste nerveuse qui s’est engagée devant vous (pourtant avec clignotant) alors que vous arriviez à vive allure après avoir décidé d’intégrer la voie rapide avant elle en passant sur une ligne pleine, regardez-vous dans le miroir. Qui est le plus dangereux?

Daniel Charette

Publicités

Actions

Information

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :