L’AUTO 2013, AUJOURD’HUI EN KIOSQUE!

9 08 2012

Votre publication automobile annuelle préférée est disponible aujourd’hui chez votre libraire. L’attente en aura valu la peine et vous serez heureux de ne pas avoir acheté une quelconque imitation parue précocement, car L’AUTO 2013, la référence en matière de guide automobile, propose cette année des caractéristiques inédites.

L’édition 2013 présente notamment un portrait de chaque constructeur précédant la présentation de ses modèles. Aussi, les fiches techniques par catégorie permettent de comparer les produits de différents manufacturiers côte à côte sans devoir se promener entre les nombreuses pages de cet ouvrage. Généreux en illustrations, L’AUTO 2013 se distingue également par la qualité de sa présentation ainsi que par l’expertise de son équipe. Aux commandes, on retrouve Jacques Duval, ainsi que Éric LeFrançois, Jean-François Guay et plusieurs collaborateurs chevronnés, dont Michel Poirier-Defoy, Stéphane Quesnel, Louis-Alain Richard et Daniel Charette.

L’Univers Automobile

 

 

Publicités




ÉCONOMISEURS D’ESSENCE : NE SOYEZ PAS DUPES!

7 08 2012

De manière cyclique, les dispositifs miracles pour économiser du carburant apparaissent et disparaissent aussi rapidement du marché. À nouveau, j’ai entendu parler de comprimés à ajouter au contenu du réservoir et qui permettent une supposée économie, difficilement vérifiable, de l’ordre de 7 % à 14 %. Je ne croyais pas avoir à répondre à ce genre de question, mais certains se demandent encore en 2012 si ces produits sont efficaces. La réponse est NON.

Que ce soit un « super-venturi-turbo-nasa-power » ou une bouteille de « miracle liquide », ces solutions ciblent la même clientèle que les réclames Internet du genre « gagnez 2000$ par semaine de votre domicile ». Les personnes crédules étant des cibles de choix, il ne serait pas surprenant d’assister à une éventuelle combinaison de deux des plus populaires escroqueries : de la vente pyramidale d’économiseurs d’essence!

TOUT N’EST PAS PERDU

Néanmoins, il est possible de réduire sa consommation de carburant au moyen de trucs simples mais qu’on ne répétera jamais assez. La première cause d’une forte consommation se trouve derrière le volant. Tentez de conduire comme si vous n’aviez presque plus de freins : si le feu tourne au rouge loin devant vous, relâchez l’accélérateur pour vous y rendre avec votre élan. Vous augmenterez du coup vos chances qu’il repasse au vert avant que vous soyez immobilisé complètement et vous épargnerez encore quelques gouttes en évitant l’accélération initiale qui met votre véhicule en mouvement et qui exige une grande quantité de carburant. À ce chapitre, les carrefours giratoires sont beaucoup plus respectueux de l’environnement que les feux de circulation, tandis que la prolifération des dos d’ânes devrait être arrêtée au plus vite.

Finalement, il ne faut pas oublier de vérifier la pression des pneus, l’obstruction du filtre à air, l’état du système d’allumage et de se poser la fameuse question : est-ce que j’ai besoin d’un VUS pour me rendre au centre-ville ou si une voiture ferait l’affaire?

Daniel Charette





VENDRE DU NEUF À L’ANCIENNE

28 07 2012

Comme dans tous les secteurs depuis les cinquante dernières années, la publicité a beaucoup évoluée. Outre le fait que l’homme blanc soit devenu l’idiot dont on se paie la tête, on remarque que les attributs intellectuels de la femme sont à l’avant-plan lorsqu’elles sont le sujet d’une pub.

Scion, la jeune branche de Toyota, a décidé de renverser la vapeur en nous présentant un produit digne des pires films de National Lampoon. La publicité de la petite iQ en sol américain présente un groupe de jeunes filles en maillot de bain qui s’éclaboussent de manière suggestive de produits laitiers. Parmi les variantes de cette publicité, on a aussi droit à une version où des policiers sont caricaturalement représentés. Est-on allé trop loin? Nos voisins du sud n’ont pas toujours le sens de l’humour…

À vous d’en juger :

 

L’Univers Automobile





SERAIT-CE LA FIN DES TRANSMISSIONS MANUELLES?

13 07 2012

Les embouteillages monstres dans lesquels on passe une partie de notre vie, le désintéressement général de la population pour l’automobile ou simplement la crainte de ne pas être à la hauteur sont autant de facteurs qui risquent de faire disparaître les boites mécaniques.

BMW, manufacturier privilégiant l’agrément de conduite, doit d’ailleurs se plier à la demande : la toute nouvelle Série 3 sera proposée de série avec une transmission automatique. On nous annonce toutefois qu’une boite manuelle sera offerte en option sans supplément. Ça donne le ton. Un belle gueule, un moteur qui donne une petite poussée dans le dos et un habitacle rempli de gadgets, le tout orné d’une insigne prestigieuse. Voilà la voiture de rêve de 2012.

Heureusement croyez-vous, il restera toujours les versions ultra sportives flanquées du badge « M » pour permettre aux plus fortunés de mettre la main sur des voitures amusantes? Et bien détrompez-vous : la nouvelle M5 sera livrée uniquement avec la transmission automatique. On installera évidemment des petites palettes de changement de rapport au volant pour faire semblant d’être en plein contrôle.

Triste bilan. À une certaine époque pourtant, tout le monde savait conduire une voiture à transmission manuelle puisque la boite automatique était une rareté. Pire encore, il y avait des affreux et imprécis leviers de vitesses montés aux colonnes de direction. Dans notre époque de paresse, on passe malheureusement à côté de choses drôlement amusantes. Qui plus est, une voiture à boite mécanique peut être beaucoup mieux contrôlée et donc plus sécuritaire. Pas de délai de au moment de rétrograder pour effectuer un dépassement, freinage d’urgence plus efficace et plein contrôle sur le régime moteur en courbe, un élément crucial pour l’adhérence. Je n’imagine pas devoir m’en passer une seconde.

Lorsque les régulateurs de vitesse adaptatifs seront répandus et plus perfectionnées encore, deviendra t’il impossible d’acheter une voiture avec laquelle on peut décider du moment d’accélérer ou de freiner? Il suffirait maintenant que le gouvernement s’en mêle et avance que les changements de rapport sont une distraction et force les constructeurs à ne vendre que des modèles à transmission automatique. Attention, ils en seraient capables…

Daniel Charette





GYMKHANA 5 : KEN BLOCK REMET ÇA!

9 07 2012

Vous l’attendiez, le voilà! Les amateurs de prouesses ont de quoi s’en mettre plein la vue avec ce cinquième vidéo de la populaire série Gymkhana de Ken Block. Le pilote de rallye/ homme d’affaire/ skateboarder/ président de DC Shoes a choisi cette fois San Francisco comme plateau pour son dernier tournage. Alors que n’importe quel film comportant des scènes qui combinent une voiture et cette splendide ville de Californie regorge presque inévitablement d’action, imaginez avec Ken Block au volant de sa Fiesta WRC!

DC SHOES GYMKHANA 5 :





UN NOUVEAU RECORD AU NÜRBURGRING POUR AUDI

1 07 2012

Outre son nom « merdique », la Audi R8 e-tron a tout pour faire jaser. L’électrisante beauté vient d’ailleurs de boucler un nouveau record sur le renommé circuit du Nürburgring.

Contrairement à ce que son nom laisse croire, la e-tron est une version ultra-propre de la Audi R8.Propulsée électriquement par deux moteurs de 230 kW chacun, la Audi R8 e-tron a ainsi pu établir un nouveau record pour un véhicule de production à motorisation électrique en bouclant un tour de ce circuit de 20.8 km en un peu plus de 8 minutes, soit en 8:09.099.

Avec une puissance de plus de 600 chevaux pour un poids de 1780 kg, la R8 e-tron peut boucler le 0-100 km/h en tout juste 4,6 secondes. Sa vitesse de pointe, limitée électroniquement à 200 km/h a toutefois été portée à 250 km/h pour établir ce record. En condition d’utilisation normale, Audi annonce que la pile au lithium-ion permet une autonomie de 215 km. Qui a dit qu’une voiture électrique ne pouvait être amusante?

Un peu plus tôt en juin, une Audi R18 e-tron Quattro a également laissé sa marque dans l’histoire en étant la première voiture hybride-électrique à remporter la prestigieuse course des 24 Heures du Mans.

L’Univers Automobile





CADILLAC ATS : ÇA PROMET!

27 06 2012

General Motor a décidé de s’attaquer de front aux berlines sport allemandes en développant la Cadillac ATS 2013. On peut se demander pourquoi une marque de prestige qui tentait de renaître depuis un bon moment déjà a mis autant de temps à offrir une rivale à la fameuse BMW Série 3. Était-ce pour bien faire ses devoirs? Espérons le!

Avec ses airs de mini CTS aux angles légèrement adoucis, la Cadillac ATS 2013 est facilement identifiable à la marque, mais l’est-elle au segment? Des porte-à-faux réduits et des roues poussées à l’extérieur se chargent de l’impact visuel et donnent assez bien le ton. Les caractéristiques ne mentent pas : poids juste au dessus des 1500 kg réparti 50/50 entre les essieux, architecture à propulsion avec rouage intégral optionnel et le choix entre une boîte automatique ou mécanique. L’ATS prend son rôle de berline sportive au sérieux!

DES MOTEURS POUR TOUT LE MONDE 

 

Sous le capot, il sera possible de choisir entre trois moteurs, dont 2 seront des 4 cylindres. En entrée de gamme, c’est un 2,5 L de 200 chevaux qui sera proposé. Sa puissance ne devrait pas poser problème, mais reste à voir si le rouage intégral pourra y être jumelé. En option, on peut jouer la carte « Style Audi » ou classique Cadillac. Dans le premier cas, il s’agit d’un autre 4 cylindres (tout nouveau), affichant une cylindrée de 2 litres et une puissance de 270 chevaux, gracieuseté d’un turbocompresseur. Vous voyez l’emblème « 2.0T » sur le coffre d’une Cadi? Les plus conventionnels pourront opter pour le superbe V6 de 3,6 L que l’on retrouve déjà dans d’autres produits de la marque. Grâce à ses 318 chevaux, GM annonce que l’exercice 0-100 km/h pourra être bouclé en tout juste 5,4 secondes. Les conducteurs d’allemandes auront de la visite dans leurs rétroviseurs…

Afin de minimiser le poids et de le répartir efficacement, on a opté notamment pour un capot en aluminium ainsi que des supports de moteur en magnésium. À l’arrière, la toute nouvelle suspension à cinq bras est entièrement en acier tandis que le différentiel est composé de fonte. Rigidité et équilibre ont dicté ces choix et on prétend également que le différentiel en fonte plutôt qu’en aluminium permet d’économiser du carburant.

MODERNE

La technologie est aussi au rendez-vous et outre les phares à DEL, la face avant accueille une calandre aux volets motorisés qui se referment automatiquement à mesure que la vitesse augmente et que le besoin en air frais diminue, afin de réduire la résistance aérodynamique. Il faudra penser à ne pas y laisser de glace si on veut assurer la survie de ce brillant mécanisme.

Dans l’habitacle on retrouvera des boiseries naturelles, de l’aluminium, du cuir et de la fibre de carbone, selon les versions et les options. Bien que ces matériaux apportent une certaine noblesse, Cadillac s’attend à ce que la nouvelle interface CUE (Cadillac User Experience) soit le centre d’attraction. Ce système promet d’être à la fois simple et efficace. La navigation tactile de type capacitive utilise des électrodes afin de détecter les objets conducteurs, comme les doigts. La précision devrait être supérieure à ce à quoi la concurrence nous a habitué, tandis que la radio et le système de divertissement est contrôlé en seulement 4 commandes comparativement à près de 20 sur certains autres systèmes.

Disponible un peu plus tard cette année, la Cadillac ATS méritera certainement considération auprès des fervents de BMW Série 3, Audi A4 ou Mercedes-Benz Classe C qui s’apprêtent à renouveler leur monture.

L’Univers Automobile








%d blogueurs aiment cette page :