N’EÛT TT DE SON BEAU DERRIÈRE…

26 12 2009

Malgré certaines histoires d’horreur entendues dans mon entourage, j’ai usé d’audace au printemps dernier. Cela n’arrive qu’aux autres que je me suis sans doute dit et avec la tête dans le sable, je me suis porté acquéreur d’une Audi TT de première génération. Avec un groupe propulseur robuste issu de modèles de grande série de Volkswagen, j’étais assez optimiste en ce qui attrait au rendement et à la fiabilité de ce kart de la route aujourd’hui devenu accessible.

Six mois et 20 000 kilomètres se sont écoulés depuis. Le plaisir de conduire est toujours au rendez-vous et ce joyeux bolide est toujours aussi amusant à conduire. En fait, jamais je n’ai possédé une voiture qui est à ce point une extension de moi-même et qui me va comme un gant… sur mesure de surcroît. Toutefois, j’ai chèrement payé ce plaisir en entretien et en réparations malgré l’excellente condition du véhicule au moment où je l’ai acheté.

Les imprévus ont non seulement été nombreux mais se sont rarement conclus par un déboursé à moins de 4 chiffres. À chaque fois, je me dis que c’en est assez et qu’il est grand temps de vendre ce jouet… jusqu’à ce que j’en prenne à nouveau le volant et que s’envole l’idée de m’en défaire. Même en cette froide saison, l’agrément est au rendez-vous grâce à toutes les commodités prodiguées par le luxueux et intime habitacle mais surtout grâce au très efficace système Quattro qui transforme les routes enneigées en terrains de jeu.

L’Audi TT a un charme fou. À la manière d’une plantureuse starlette aux milles caprices, on lui pardonne à tort tous ses défauts pour les moments de plaisir intenses qu’elle nous fait vivre. Il est primordial de prévoir un bon coussin avant de s’en amouracher sans quoi la tirelire risque d’y passer.

Daniel Charette

Publicités




AUDI : VICTIME DE FACEBOOK

6 11 2009

Un concours bidon circule présentement sur le populaire site de réseautage. Aussitôt que j’ai reçu une invitation pour me joindre à un groupe nommé :  »Une Audi TT pour un membre de Facebook », je me suis demandé qui pouvait bien tomber dans le panneau. Et bien il semble que plus de 2500 personnes y croient à l’heure actuelle et le nombre ne cesse de croître.

La réclame va comme suit:  » Audi, qui éprouve de la difficulté à écouler ses stocks, offre une TT à un membre de Facebook pour publiciser la marque… » et on peut lire les commentaires de chacune des personnes ayant joint le groupe en croyant avoir une chance de gagner une voiture.

Audi le confirme, il s’agit bel et bien d’un canular. Si la marque aux anneaux n’a aucune difficulté à vendre ses voitures, cet événement démontre aussi qu’un grand nombre de personnes rêvent d’en posséder une. La vigilence est toutefos de mise et plus que jamais lorsque cela semble trop beau pour être vrai.








%d blogueurs aiment cette page :