FEMMES AU VOLANT : MYTHES ET RÉALITÉ

21 08 2012

Sujet délicat, l’aptitude de la gente féminine derrière le volant est tout de même abordé à l’occasion, mais toujours dans le plus grand respect. La petite ville de Triberg en Allemagne a toutefois décidé de poser un geste audacieux en réservant 220 espaces de stationnements aux dames et en leur en interdisant également un certain nombre.

Source : pterjan Flickr

La particularité de ces places réservées aux femmes est leur largeur accrûe afin de faciliter les manœuvres de stationnements, tandis que les espaces réservés aux hommes nécessitent un niveau d’habileté plus élevé. En Allemagne, on parle de galanterie mais n’est-ce pas plutôt du machisme?

Des statistiques françaises démontrent que le nombre d’échec à l’examen de conduite dû à une manœuvre de stationnement ratée est deux fois plus élevé chez les femmes. Certaines études démontrent que les femmes auraient une orientation spatio-temporelle (ce qui permet de visualiser mentalement une rotation par exemple) légèrement inférieure à celle des hommes.

À la défense du plus élégant des deux sexes, je tiens à souligner la performance de Danica Patrick durant l’épreuve de Nascar dimanche dernier. En effet, pendant plus de 20 minutes elle a mené l’épreuve en étant talonnée par des pilotes chevronnés et bourrés de testostérone. Un bris mécanique soldera toutefois la fin de son règne mais il faut saluer son travail exemplaire. Pas de doute : Danica n’a rien à envier aux pilotes masculins.

Ayant enseigné la conduite automobile, j’ai constaté qu’il y a bien quelques différences entre les hommes et les femmes à ce propos. Cependant, le sexe n’est pas en cause, il fait seulement ressortir une tendance. Si on donnait une paire de ciseaux à 10 hommes et 10 femmes, pourrait-on conclure que les hommes sont de moins bon coiffeurs? Sans doute pas : ils sont, à quelques exceptions près, moins familiers avec ce type d’exercice. Simplement. Ainsi, j’ai remarqué que les jeunes hommes qui, toute leur enfance, ont préféré les jouets à roulettes savent instinctivement quel effet aura de tourner le volant dans un sens ou dans l’autre en marche arrière. Sans grande surprise, les jeunes femmes qui se sont adonnées à ce type de jeu ont exactement les mêmes habilités, en plus d’être généralement plus précises dans leurs manœuvres.

Avis aux intéressées : la ville de Triberg invite les conductrices à venir démontrer que ces espaces réservés sont inutiles et qu’elles sont capables de se garer aux endroits les plus difficiles réservés aux hommes. Et pourquoi pas en mettre plein la vue en se stationnant sur une belle glissade contrôlée avec le frein à main? Vous en êtes capable mesdames.

Daniel Charette

Publicités







%d blogueurs aiment cette page :