GRAND PRIX DE MONTRÉAL : UNE FOULE AUX COULEURS DE FERRARI

5 06 2012

Que l’on appuie ou pas le mouvement étudiant, il faut admettre que cette jeunesse sait se faire voir. À l’occasion du Grand Prix du Canada 2012, il est d’ailleurs prévu qu’ils déambuleront un peu partout tout au long de cette fin de semaine festive.

Cette jeunesse qui n’a plus de héros national rendra d’ailleurs un hommage (sans doute inconsciemment) en portant le carré rouge en l’honneur de Gilles Villeneuve qui affichait les couleurs de Ferrari et qui est décédé il y a maintenant 30 ans. Grand champion international de course, Gilles Villeneuve a connu une fin tragique le 8 mai 1982 et la fin de semaine du Grand Prix 2012 sur le circuit qui porte son nom, est une excellente occasion de faire valoir notre devise « Je me souviens ».

Qu’on se le dise : le Grand Prix est très lucratif. Des gens aisés y dépensent beaucoup d’argent et c’est tant mieux pour l’économie Montréalaise. Que cela déplaise à des étudiants sans voiture qui ont un budget serré est compréhensible. Toutefois, la plupart de ceux-ci ont décidé d’étudier afin d’avoir une meilleure qualité de vie dans quelques années. Pour un amateur d’automobile travaillant du lundi au vendredi afin de subvenir à ses besoins et ceux de sa famille, un événement tel que le Grand Prix du Canada est un moment festif qui change les idées. Ce travailleur, est l’étudiant d’hier. L’étudiant d’aujourd’hui est le spectateur du Grand Prix de demain.

Daniel Charette

Publicités




LA F1 DE RETOUR À MONTRÉAL, ÇA VOUS FAIT QUOI?

17 03 2010

Les avis semblent partagés. Si bien, que je pose de plus en plus souvent la question aux gens que je rencontre. Il y a et aura toujours des mordus comme des détracteurs, mais je me questionne plutôt sur la masse. Les mêmes qui suivaient religieusement cette discipline au moment où Jacques Villeneuve a connu son heure de gloire et qui ont lentement décrochés.

Pas surprenant que l’intérêt ait diminué d’année en année avec un spectacle de plus en plus dénué de surprises. Les gens se sont blasés de voir des voitures hautement sophistiquées mener une lutte technologique depuis les puits plutôt qu’une bataille d’adresse entre les pilotes derrière le volant. Voilà pourquoi revenir après un an d’absence au même moment que plusieurs modifications aux règlements risquent d’hausser le niveau d’action est peut-être exactement ce qu’il fallait.

Parmi les nombreuses modifications, notons que les arrêts pour ravitaillement en carburant sont désormais choses du passé. Fini alors les stratégies dans les puits où les meilleurs équipements primaient, comme c’était le cas aussi pour les dispositifs servant à soulever les voitures qui devront maintenant être manuels. Les voitures, qui seront plus lourdes à cause du surplus de carburant, subiront également une cure d’amaigrissement du côté des pneumatiques. L’adhérence en sera affectée et contrairement aux chronos, le spectacle risque d’en profiter.

Alors, donnerez-vous une autre chance à la F1 de vous river à votre petit écran, ou mieux encore aux estrades du circuit Gilles Villeneuve ?








%d blogueurs aiment cette page :