HYUNDAI ELANTRA 2013 : LA FAMILLE S’AGRANDIT

9 02 2012

 

Alors que le segment des compactes est fort populaire, Hyundai décuple l’offre de l’Elantra en annonçant l’introduction de variantes coupé et cinq portes. Cette dernière reprend l’appellation d’Elantra GT utilisée auparavant, tandis que le coupé mise davantage sur son style que son nom afin de s’opposer à la concurrence.

 

La GT s’affiche comme une intéressante alternative à la Touring qui ne propose pas le même design dynamique que la berline. L’espace n’est pas aussi vaste mais sa configuration à hayon permettra de se sortir de bien des situations encombrantes auxquelles la berline aurait failli.

 

La commercialisation du coupé est plus surprenant puisqu’il s’agit d’une première pour la famille Elantra qui n’a jamais proposé une telle variante. Elle devient une concurrente directe de la Civic et de sa cousine la Forte Koup. Sachant qu’un Veloster turbo sera commercialisé, il est permis de croire qu’il pourrait éventuellement prêter sa motorisation à l’Elantra coupé afin de lui permettre de s’opposer à la Civic SI.

 

Pour l’instant, pas de surprise du côté mécanique : on retrouve le groupe propulseur de la berline sous le capot de ces deux nouvelles venues. Pourvu de 148 chevaux et 131 lb/pi de couple, ce petit 4 cylindres de tout juste 1,8L offre à la fois des performances décentes ainsi qu’une consommation de carburant modérée. Les boites automatique et manuelle à 6 rapports se chargent de relayer la puissance aux roues motrices avant.

L’Univers Automobile

Publicités




HYNDAI VELOSTER : TROIS PORTES ET UN HAYON

10 10 2011

Une allure dynamique et un intéressant côté pratique. Est-ce suffisant pour faire oublier ses origines modestes? Après tout, la marque sœur a réussi le pari avec la Soul.

Alors, voilà : la Veloster reprend les éléments mécaniques de l’Accent. Grave? Je ne crois pas. La nouvelle Accent est un modèle du genre et la marque sud-coréenne a fait un excellent travail afin de doter la Veloster d’une tout autre personnalité. Le fait demeure qu’avec un prix de base de 18 999$, il n’est pas tout à fait question d’aubaine.

À sa défense, il faut admettre qu’elle arrive plus que convenablement équipée. En effet, jantes de 17po, freins à disques aux 4 roues, caméra de recul, écran tactile de 7po, sièges chauffants et connectivité Bluetooth, font tous partie de la longue liste des accessoires de série. La navigation, le toit ouvrant panoramique et une chaîne audio de 450 watts sont les principaux items du groupe d’option Tech à 3500$. Un pensez-y-bien.

Autant de gueule et de commodités à ce prix n’ont été possibles qu’en utilisant l’humble base de l’Accent. Le design est renversant, il va sans dire. Au premier coup d’œil, on croit vraiment avoir à faire à un coupé… jusqu’à ce que l’on découvre cette troisième porte du côté passager. On semble insister assez fort sur ce point, mais je doute que cela représente un réel avantage aux yeux des acheteurs. Saturn et Mazda ont d’ailleurs utilisé cette astuce par le passé et cela n’a rien révolutionné. Dans les faits, les jeunes qui sauront s’accommoder de cet accès limité aux places arrière achèteraient le véhicule même sans cette troisième portière.

Côté motorisation, c’est moins reluisant. C’est le petit moulin de 1,6L de l’Accent qui loge au cœur du Veloster. Non pas que ce soit un mauvais moteur, au contraire. Il est d’ailleurs très économe à la pompe. Dans un véhicule affichant un tel dynamisme, notamment une double sortie d’échappement en plein centre à l’arrière, on s’attendrait à un peu plus de verve. Il faudra jouer du levier de vitesse afin de tirer le maximum de la cavalerie. Si la transmission manuelle proposée de série offre 6 rapports, la vedette est incontestablement la nouvelle boîte à double embrayage qui compte également 6 vitesses. Cette première pour la marque est offerte moyennant un déboursé additionnel de 1400$.

Joliment tournée, polyvalente et économique, il n’y a pas de doute que la Veloster sera un succès auprès de ceux qui n’ont pas les performances à leur carnet des priorités.

L’Univers Automobile

 





SIAM 2011 : UN REGAIN CERTAIN

14 01 2011

C’est aujourd’hui qu’ouvre ses portes aux visiteurs la 43e édition du Salon International de l’Auto de Montréal. On se souvient des dernières années de vaches maigres où les nouveautés étaient quasi inexistantes, où les décors minimalistes respiraient le bon marché et encore, quand les manufacturiers n’étaient pas carrément absents.

Bien que ce ne soit pas la plus exubérante des éditions, on sent un vent de renouveau, voir de reprise, qui plane dans le palais des congrès. Parmi les nouveautés au programme, on compte même deux primeurs nord-américaines, soit le BMW X1 et la Hyundai Accent. Que Hyundai ait choisi le Québec pour le lancement de sa sous-compacte n’est toutefois pas un hasard, puisqu’elle est des plus populaires sur notre territoire. Le BMW X1 pour sa part ne sera pas commercialisé au pays de l’oncle Sam, d’où son dévoilement à Montréal. Au chapitre des nouveautés, les amateurs de compactes seront servis puisqu’il sera possible d’examiner de près la Chevrolet Cruze, la Hyundai Elantra ainsi que la toute nouvelle Ford Focus. Du côté des multisegments, Chevrolet présente son Orlando tandis que la marque Land Rover tentera d’attirer de nouveaux acheteurs avec l’ (un peu plus) abordable Evoque.

La voiture tout électrique étant en vogue, une version de la Volt fidèle à 99% au futur modèle de production est également présente, aux côté de la Nissan Leaf et de la Mitsubishi i-MiEV. Chez Chrysler, on dévoile la Fiat 500 qui arrivera prochainement dans les salles de montre. Elle se dressera comme une concurrente de « taille » face à la Smart et à la nouvelle Scion iQ, aussi présentes au salon.

Comme par les années passées il y a bon nombre de kiosques, de services et d’attractions connexes; tels l’halte garderie Kia, les essais routiers Suzuki et la section en route vert l’avenir. La zone SCP est également de retour où les néons, écrans et systèmes de sonorisation dignes de discothèques sont montés à bord de véhicules à la base ordinaires mais préparés de façon extraordinaire par des amateurs de visibilité.

Pour tous les détails concernant les heures d’ouverture et la tarification, visitez le www.salonautomontreal.com et bon salon!

L’Univers Automobile








%d blogueurs aiment cette page :