TABAC ET VUS : CLOU ET CERCUEIL

24 04 2012

Les produits du tabacs compromettent la santé. Oui oui, je vous le jure. Les consommateurs, tout comme les cigaretiers le savent. Ces derniers apposent d’ailleurs des avertissements sur les emballages. Quelle ne fût pas ma surprise, lorsqu’en prenant le volant d’un VUS, j’ai aperçu un autocollant à l’intérieur du pare-soleil, mettant en garde des dangers reliés à l’utilisation du véhicule. Je lève mon chapeau à ce constructeur qui a pris l’initiative d’avertir les consommateurs des risques bien qu’il n’y ait aucune loi l’obligeant à le faire.

Ce manufacturier responsable est Mitsubishi, et bien que le RVR ne soit pas parmi les plus dangereux de la catégorie des VUS, il n’en demeure pas moins qu’il est nécessaire d’adapter sa conduite. Si les fumeurs connaissent les dangers du tabac depuis fort longtemps, les conducteurs de véhicules utilitaires en sont pour la plupart inconscients. Il est facile de pointer du doigt la vitesse lorsqu’il est question de bilan routier et de resserrer des lois déjà fort castrantes. Il serait toutefis intéressant de connaître le taux d’implication des VUS dans les accidents de la route en proportion de leur présence sur les routes. Ces véhicules, d’abord conçus pour franchir des obstacles hors-route avec leur garde au sol élevée, se sont graduellement civilisés pour satisfaire une clientèle ayant la fausse impression d’être davantage en sécurité à leur volant.

La gente féminine est particulièrement friande de ces véhicules et pourtant elles connaissent mieux que les hommes l’effet du centre de gravité sur la stabilité. Toutes vous répondront en effet qu’elles préfèrent troquer leurs chaussures à talons hauts pour des espadrilles lorsqu’elles désirent avoir pleinement le contrôle de leurs mouvements. Et bien la même physique s’applique à l’automobile et au moment d’éviter un obstacle ou de freiner, plus le centre de gravité d’un véhicule est élevé, plus les risques de perte de contrôle le sont. À noter que le poids est aussi un facteur clé dans l’équation et les VUS sont toujours plus lourds qu’une voiture de format équivalent.

Peut-être que dans le cas de certains impacts bien précis, un VUS peut protéger davantage mais il faut garder en tête que ce même impact aurait possiblement pu être évité à bord d’un véhicule ayant plus de maniabilité. Si j’ai le choix, je préfère éviter un accident que d’y être impliqué, même à bord d’un véhicule suffisamment imposant pour limiter mes blessures. L’autre véhicule n’aura peut-être pas cette chance non plus. On remarque en fait que le phénomène a fait boule de neige : on achète un véhicule plus gros et plus haut car on se sent vulnérable dans cette jungle de gros véhicules à laquelle on contribue du coup.

D’ici à ce que le gouvernement se concentre sur ce problème plutôt que sur divers moyens de mieux vider les poches des automobilistes, espérons que plus de manufacturiers prendront exemple sur Mitsubishi. S’il se vend moins de VUS, il se vendra simplement plus de voitures et les routes ne seront que plus sécuritaires pour tout le monde.

Daniel Charette

 

Publicités




SIAM 2011 : UN REGAIN CERTAIN

14 01 2011

C’est aujourd’hui qu’ouvre ses portes aux visiteurs la 43e édition du Salon International de l’Auto de Montréal. On se souvient des dernières années de vaches maigres où les nouveautés étaient quasi inexistantes, où les décors minimalistes respiraient le bon marché et encore, quand les manufacturiers n’étaient pas carrément absents.

Bien que ce ne soit pas la plus exubérante des éditions, on sent un vent de renouveau, voir de reprise, qui plane dans le palais des congrès. Parmi les nouveautés au programme, on compte même deux primeurs nord-américaines, soit le BMW X1 et la Hyundai Accent. Que Hyundai ait choisi le Québec pour le lancement de sa sous-compacte n’est toutefois pas un hasard, puisqu’elle est des plus populaires sur notre territoire. Le BMW X1 pour sa part ne sera pas commercialisé au pays de l’oncle Sam, d’où son dévoilement à Montréal. Au chapitre des nouveautés, les amateurs de compactes seront servis puisqu’il sera possible d’examiner de près la Chevrolet Cruze, la Hyundai Elantra ainsi que la toute nouvelle Ford Focus. Du côté des multisegments, Chevrolet présente son Orlando tandis que la marque Land Rover tentera d’attirer de nouveaux acheteurs avec l’ (un peu plus) abordable Evoque.

La voiture tout électrique étant en vogue, une version de la Volt fidèle à 99% au futur modèle de production est également présente, aux côté de la Nissan Leaf et de la Mitsubishi i-MiEV. Chez Chrysler, on dévoile la Fiat 500 qui arrivera prochainement dans les salles de montre. Elle se dressera comme une concurrente de « taille » face à la Smart et à la nouvelle Scion iQ, aussi présentes au salon.

Comme par les années passées il y a bon nombre de kiosques, de services et d’attractions connexes; tels l’halte garderie Kia, les essais routiers Suzuki et la section en route vert l’avenir. La zone SCP est également de retour où les néons, écrans et systèmes de sonorisation dignes de discothèques sont montés à bord de véhicules à la base ordinaires mais préparés de façon extraordinaire par des amateurs de visibilité.

Pour tous les détails concernant les heures d’ouverture et la tarification, visitez le www.salonautomontreal.com et bon salon!

L’Univers Automobile








%d blogueurs aiment cette page :