TOYOTA DANS LES SOULIERS DU GÉNÉRAL?

27 01 2010

Quelques années sont passées depuis que Toyota a ravi le titre de numéro mondial à GM. De cette époque pas si lointaine, on se souvient que le géant américain se trouvait plus souvent qu’à son tour sous le projecteur, mais rarement pour recevoir des éloges. Et si l’histoire se répétait ?

C’est sans doute le risque d’être sur la première marche du podium : le meilleur n’a simplement pas droit à l’erreur. Il ne serait pas souhaitable par exemple pour une compagnie comme Volkswagen de se retrouver au sommet, puisque qu’avec des ennuis nettement supérieurs à ceux de Toyota ce ne serait qu’une question de mois, voir de semaines avant qu’elle dégringole les échelons.

Si la firme d’Hiroshima est à blâmer, c’est peut-être justement parce que sa popularité ne tient qu’à la sacro-sainte fiabilité de ses produits. Avec un peu plus d’âme dans leurs voitures, les clients seraient peut-être mordus de la marque et pardonneraient plus facilement quelques incidents isolés. Ne soyons pas dupes,  les propriétaires actuels sont ceux qui n’ont aucun coup de cœur automobile et qui font des boutons à la simple pensée d’avoir à en magasiner une ou de mettre les pieds dans un garage. À l’inverse, parlez à un heureux propriétaire de « Béhème » qui oublie le goût salé de certaines réparations aussitôt qu’il reprend le volant…

Dans la même veine, si j’ai horreur de faire l’épicerie et que je suis tout à fait intolérant, je n’achèterai pas d’aliments complexes qui me compliqueraient la vie. En jetant mon dévolu sur des biscuits soda et des conserves pour découvrir les premiers en miettes et les secondes périmées, je connaitrais la misère d’un propriétaire de Toyota actuellement. Heureusement pour moi, j’aime manger… et encore plus conduire !

Daniel Charette

Publicités







%d blogueurs aiment cette page :